Vous êtes ici :
les-3-grandes-techniques-d'impression-3d

Les techniques d’impression 3D sont multiples et les résultats obtenus sont nettement différents. Ceux-ci nécessitent différents types d’équipements et mécanismes

Selon les matériaux, on définit le procédé que l’on doit utiliser et l’objet qu’on souhaite imprimer. Ces procédés sont répartis en trois catégories : photopolymérisation, fusion de poudre et dépôt de fil ou extrusion. 

Dans cet article, nous allons vous présenter les trois techniques les plus utilisées dans l’impression 3D, tout en développant leur fonctionnement.

I - Photopolymérisation

  • Stéréolithographie ou SLA

La stéréolithographie ou SLA (créé par Chuck HULL) est la première technologie d’impression élaborée en 1986. La SLA utilise une technologie de photopolymérisation. Ce procédé de prototypage rapide est utilisé pour imprimer des objets à partir de résines liquides sous l’action d’une lumière UV laser. Parmis tous les procédés, c’est celui qui propose le plus de polyvalence. Offrant la plus haute résolution et précision pour la production de pièces.

Attention, ce procédé nécessite davantage d’expérience, afin d’en extraire son plein potentiel. C’est pourquoi cette technologie est déconseillée pour les particuliers voulant se lancer dans l’impression 3D.

Source : Formlabs

II - Dépôt de fil ou extrusion

  • Fused Deposition Modeling ou FDM

La technologie d’impression 3D FDM consiste à déposer de la matière, couche par couche, sur le plateau de l’imprimante. Le filament polymère est fondu à travers un bloc chauffant, permettant l’impression de l’objet souhaité. L’impression 3D FDM est la technologie la plus répandue dans le domaine de l’impression 3D.

Par ailleurs, ce processus à l’avantage d’avoir une large gamme de choix de matériaux utilisables, tels que le PLA, PETG, ASA, TPU, Carbone, Fibre de verre, Bois, etc. 

Le FDM est idéal pour faire du prototypage rapide ainsi que de la production de modèles en petites séries. Il est utilisé par les débutants les plus chevronnés. Cette technologie est très facile à pratiquer et à apprendre. De plus, sa gamme d’exploitation est abondante. 

III - Fusion de poudre

  • Selective Laser Sintering ou SLS

Tout d’abord le SLS est une technique utilisant un laser qui va sélectionner des particules de poudre de polymère. Ensuite Ils vont être fusionnées, permettant la construction de la pièce couche par couche. De plus ce procédé est utilisé principalement pour des applications industrielles, afin de créer des prototypes de pièces ultra performants et précis. Elle est également plus efficace que l’usinage traditionnel.